Toute ma vie j’ai dessiné et je me consacre pleinement à la peinture en professionnel depuis 1993.

Mon travail d’observation et mon interrogation permanente sur le sens de la vie, me font m’inspirer de la nature, des matières, des strates, des compressions et m’ont fait passer de la vision du « grand » à « l’infiniment petit ».

Confronté à une société au rythme de vie effrénée, j’ai adopté l’ancienne technique du bitume. Ce médium, issu d’une énergie fossile, qui existe depuis l’antiquité, m’aide à travailler de façon plus rapide et plus spontanée. Ma peinture navigue entre l’art asiatique et un style plus épuré avec pour seule couleur celle du bitume.

 La profondeur de sa couleur noire, la chaleur et la puissance qu’il dégage me permet de passer de l’harmonie à l’explosion, de la fragilité à la puissance, de la douceur à la violence et à l’apaisement quand, tel un calligraphe, mon geste se libère pour traduire une émotion forte.

PLUS PROFOND DE LUI…..

Courant tellurique, symbole de la force des cycles de la vie et du chemin parcouru, le bitume et ses nuances multiples se transforment en mouvements à la fois légers et fluides, impétueux et dévastateurs.

Sa chaleur et sa profondeur le font passer de l’harmonie à l’explosion, de la fragilité à la puissance, de la douceur à la violence et à l’apaisement quand le geste libère l’intensité de ce que ressent le peintre.

Son regard intérieur, la vision d’un univers inconnu, interrogation permanente…..

La peur du vide disparaît.

De l’ombre surgit la lumière.

                     

Pascale G.